menu

Le
Handicap

Depuis sa création, la Fondation concentre son action autour de l’accompagnement et de l’accueil des personnes en situation de handicap mental et psychique. En plus de cinquante ans, les publics et les modes de prise en charge ont évolué. Les personnes accueillies des premières années relevaient principalement de la déficience intellectuelle. Or aujourd’hui, l’accueil s’est élargi aux personnes handicapées psychiques, polyhandicapées ou autistes. Mais en quoi ces déficiences sont-elles différentes ?

 

Le handicap mental

Le handicap mental est la conséquence sociale d’une déficience intellectuelle plus ou moins forte qui touche entre 1 et 3% de la population. Souvent apparenté à la Trisomie 21, il existe pourtant sous différentes formes de pathologies. Parfois invisible, il peut également être accompagné par des troubles moteurs, psychiques, sensoriels ou autistiques, ce qui limite l’autonomie de la personne et sa capacité à se concentrer, à apprendre ou à se décider.

Ses origines peuvent être diverses :

  • À la conception (maladies génétiques, aberrations chromosomiques…)
  • Pendant la grossesse (virus, médicaments, alcool, tabac, carences alimentaires…)
  • À la naissance (prématurité, pressions excessives à la naissance…)
  • Après la naissance (maladies infectieuses ou virales, traumatismes crâniens, asphyxie…)

 

Bien qu’il ne puisse pas être soigné, le handicap mental peut être compensé par un environnement aménagé et un accompagnement humain, adaptés à l’état et à la situation de la personne. C’est dans ce cadre que la Fondation œuvre depuis plus de 50 ans.

 

Le handicap psychique

Contrairement au handicap mental, le handicap psychique n’influe pas sur les capacités intellectuelles. Le problème réside cependant à les canaliser et les mobiliser. En effet, on parle de handicap psychique lorsque l’on observe un dysfonctionnement de la personnalité caractérisé par des perturbations du comportement et de la communication qui compromettent l’adaptation sociale et la vie relationnelle. Il est la conséquence de maladie psychique comme la bipolarité, les troubles névrotique ou la schizophrénie, mais peut parfois apparaitre suite à un traumatisme crânien, une maladie neurodégénérative ou des pathologies vasculaires cérébrales.

Les troubles sont divers et peuvent être plus ou moins importants:

  • Troubles de la pensée (délires, idées obsessionnelles, incohérence des idées…)
  • Troubles de la perception
  • Troubles de la communication et du langage (repli autistique ou excitation…)
  • Troubles du comportement (agitation, agressivité, phobies…)
  • Troubles de l’humeur (excitation et agitation psychomotrice…)
  • Troubles de la conscience et de la vigilance (difficultés de concentration, états de somnolence…)
  • Troubles du sommeil
  • Troubles cognitifs (mémoire, attention…)
  • Troubles de la vie émotionnelle et affective
  • Expression somatique de troubles psychiatriques (plaintes, altération de l’état général…)

 

Le polyhandicap

Le polyhandicap est un handicap grave à expressions multiples avec restriction extrême de l'autonomie et déficience mentale profonde.

En adéquation avec sa vocation d’accueil, la Fondation accueille aujourd’hui des personnes polyhandicapées au sein de ses Maisons d’Accueil Spécialisées.

 

L’autisme

L’autisme est un trouble qui touche le développement de la personne. Ses formes multiples sont regroupées sous le terme de TSA (Troubles du Spectre Autistique).

L’autisme est un trouble sévère et précoce du développement de l’enfant apparaissant avant l’âge de 3 ans. Il est caractérisé par un isolement, une perturbation des interactions sociales, des troubles du langage, de la communication non verbale et des activités stéréotypées avec restriction des intérêts.

Trois éléments cumulatifs caractérisent ainsi l’autisme : un trouble de la communication, une perturbation des relations sociales et des troubles du comportement.

L’autisme est un trouble du développement d’origine neurobiologique dont le diagnostic se fait sur la base de caractéristiques du comportement et du développement.